Paraloeil - Cinéma et centre de production

TER - Le film
TER DANS L'EST DU QUÉBEC

MERCREDI 10 MARS - 19H30
au cinéma Paraloeil de Rimouski

JEUDI 11 MARS - 17H30
au cinéma Paraloeil de Rimouski

DIMANCHE 14 MARS - 15H00
au cinéma Paraloeil de Rimouski

MARDI 16 MARS - 19H30
à Cinédit de Rivière du Loup

MERCREDI 17 MARS - 19H30
à Cinémalice de Matane

JEUDI 18 MARS - 19H30
au cinéma Paraloeil de Rimouski

MERCREDI 24 MARS - 17H30
au cinéma Paraloeil de Rimouski

MARDI 30 MARS - 19H30
au CLAC de Mont-Joli

MERCREDI 31 MARS - 19H30
au cinéma Paraloeil de Rimouski

MERCREDI 7 AVRIL - 17H30
au cinéma Paraloeil de Rimouski

SAMEDI 8 MAI - 15H30
au Cinéma Figaro
39, boul. St-Benoit Ouest, Amqui
Informations : 418-629-3336

1ER, 2 et 3 0CTOBRE - 20H15
à l’Auditorium de la Polyvalente Gabriel Le Courtois de Sainte-Anne-des-Monts
(Festival des 5 continents)

Autres dates pour la région et les grands centres à venir

PREMIÈRE MONDIALE ET DÉBUT DE TOURNÉE DU FILM TER

Rimouski, le 9 février 2009Paraloeil, centre de diffusion et de production de cinéma indépendant au Bas-St-Laurent, est fier de présenter TER en première mondiale au Rendez-vous du cinéma québécois, le vendredi 19 février 19h30 au Cinéma ONF. Dans TER, quatre cinéastes portent leurs regards sur le territoire de l’Est du Québec, sur ce qui le fait et le défait, dans ce qui le compose et le trouble. À travers quatre documentaires, des cinéastes engagés et amoureux de ce territoire questionnent l’érosion des ressources, les usines désaffectées, l’avenir agricole, l’éolien, l’exode, ou la simple et troublante envolée des oies en automne.

Dans Greetings from Gaspesia, Pascale Ferland, expose deux réalités de la ville de Chandler, l’avant et l’après fermeture de l’usine Gaspésia; Batèche de Thomy Laporte, présente des personnages qui se questionnent sur leur droit de gérer et de protéger le développement de leur territoire; dans Cul-de-sac de Karina Soucy, la réalisatrice dresse un portrait de son patelin rural, St-Alexandre-de-Kamouraska, où elle décide de retourner vivre après plusieurs années d’exil; et, Quelques arpents de terre de Guillaume Lévesque, aborde la notion de propriété dans une société dite mondialisée où la protection et l’occupation du territoire s’expriment avec fierté, force ou violence.

Les quatre réalisateurs de TER, originaires de l’Est du Québec ou y ayant vécu, ont été sélectionnés dans le cadre d’une commande d’oeuvre de Paraloeil. Voici donc le visage de ceux qui ont su relever ce défi à merveille.

PASCALE FERLAND

Réalisatrice chevronnée, elle est récipiendaire en 2007 du prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton du Conseil des Arts du Canada décerné à une artiste à mi-carrière dont les réalisations sont exceptionnelles. Elle réalise en 2003 L’Immortalité en fin de compte, en 2005 L’Arbre aux branches coupées et en 2008 Adagio pour un gars de bicycle qui clôturait les derniers RVCQ.

THOMY LAPORTE

Réalisateur polyvalent, monteur et directeur-photo depuis 1998, il a réalisé le docu-fiction Re- Garde pour Voir (1999), le court-métrage fiction Premier argument (2006) et le moyen-métrage documentaire Wo! Wo! Wo! ou l’indomptable langage (2008). Il co-scénarise une adaptation du roman Asphalte et Vodka de Michel Vézina, et travaille à un projet de court-métrage fiction Diogène le Cynique.

KARINA SOUCY

Co-fondatrice de franC doc depuis 2003, elle est réalisatrice de documentaires dont Verdoyant pure laine (2005) qui a obtenu une très large diffusion, A beau venir qui part de loin (2007) et Au plus fort la piaule (2007). Elle se consacre actuellement au projet Ashram.

GUILLAUME LEVESQUE

Passionné du documentaire, Guillaume Lévesque a déjà réalisé On perd du terrain (2005), tourné aux Îles-de-la-Madeleine, Entre terre et champ (2007) et Temps d’arrêt (2008). Il travaille fréquemment pour les Productions Vic Pelletier à Matane, entre autres pour la série On est tous des artistes. (2008).

NICOLAS PAQUET

Producteur du projet TER, aux Productions Par’Ici et trésorier du conseil d’administration de Paraloeil depuis septembre 2005, il est producteur depuis 2003 chez franC doc établi à Saint-Alexandre-de-Kamouraska. Il a produit deux documentaires de Karina Soucy : Verdoyant Pure Laine (2005) et A beau venir qui part de loin (2007) et travaille présentement sur un nouveau documentaire. Il est également caméraman et réalisateur.

La première mondiale du film-documentaire TER, sera suivi d’une tournée pan québécoise, qui débutera à Rimouski le 10 mars prochain, pour ensuite se poursuivre dans plusieurs localités du l’Est du Québec avant de rendre dans d’autres régions et les grands centres.

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter les bureaux de Paraloeil au 418-725-0211 ou encore visiter notre site Internet au www.paraloeil.com.