Jeudi 19 septembre 2019 19h30 | Coopérative Paradis

Synopsis Produire du documentaire, c’est tenter de fabriquer du sens par le témoignage. Soleils noirs de Julien Elie correspond exactement à cette définition. Lauréat du Grand prix de la compétition nationale aux RIDM en 2018, cette fresque documentaire en hommage aux disparus tente de décrypter le Mexique dans ce qu’il a de plus effrayant: l’administration de la violence.

Structuré en chapitres, le film se déploie méticuleusement, au gré de témoignages intimes, afin de dresser le portrait d’un pays tout entier transformé en gigantesque fosse commune à cause d’un climat d’impunité installé par les groupes criminels et les autorités en place.

Nous sommes au Mexique, un pays où il y a eu plus de 130 000 morts violentes dans les dix dernières années et plus de 40 000 disparitions forcées. Julien Elie a tout donné pour ce film au cours des dernières années: de l’argent, du temps et il a fondé sa propre structure de production pour aller de l’avant avec ce projet risqué dans tous les sens du terme.

Il y a près de quinze ans, Roberto Bolaño fit dans son roman-fleuve apocalyptique 2666 le récit terrifiant et surréaliste d’innombrables assassinats de femmes dans le nord du Mexique. À certains égards, Soleils noirs en est le prolongement documentaire. Non seulement parce qu’il s’ouvre sur la ville de Ciudad Juárez, principale source d’inspiration de l’écrivain chilien, mais surtout parce qu’il partage sa vision crépusculaire et sa capacité à combiner travail journalistique ambitieux et fulgurances esthétiques.

Soleils noirs

de Julien Élie

Soleils noirs
Meilleur long métrage RIDM 2018 
Fiche technique
  • Année 2018
  • Genre Documentaire
  • Pays Québec
  • Langue Espagnol
  • Sous-titres Français
  • Durée 152 minutes
  • Réalisation Julien Élie
Tarifs
  • 8 $ régulier
  • 7 $ réduit
  • gratuit 17 ans et moins
Billetterie