Mardi 27 septembre 2016 19h30 | Coopérative Paradis

Synopsis L’œuvre de Sharits est toujours profondément ressentie dans le milieu artistique d’avant-garde, des décennies après sa mort trop triste, trop tôt, beaucoup trop tôt. Au milieu des années 60, Paul Sharits (1943-1993) commence à explorer le potentiel du clignotement lumineux (flicker). Du-
rant les décennies qui suivent, cet intérêt se transforme en une obsession : déconstruire les paramètres du film 16mm. Repoussant sans relâche son questionnement du médium cinématographique, il crée des œuvres mettant en scène des installations de projections, des photogrammes tenus entre deux feuilles de plexiglas ou encore des partitions d’encre colorée, pour des films abstraits. L’éminent iconoclaste et pionnier du cinéma d’avant-garde, usant d’images colorées, de clignotement rapides et d’autres pulsations visuelles, a tantôt provoqué, tantôt inspiré ; ainsi l’ultime impact de son travail n’est-il pas théorique mais bien physique, et même viscéral.

Le documentaire de François Miron offre non seulement un retour éclairant sur l’une des œuvres les plus idiosyncratiques et pertinentes de l’histoire du film d’avant-garde, mais dresse aussi le portrait d’un artiste tourmenté et profondément romantique, flirtant avec le tragique tandis qu’il était aux prises avec des troubles mentaux héréditaires. Le film révèle sa carrière dramatique de façon vivante, mariant de riches illustrations, des images intimes et d’autres documents d’archives méconnus du public. Au-delà de Sharits, les entrevues et nombreux témoignages qui l’entourent rendent compte d’une génération de cinéastes majeurs, comme autant de voix ayant façonné l’histoire du cinéma expérimental.

PRÉCÉDÉ DE 

Ondes et silence
de David Bryant et Karl Lemieux
2014 | 14 min

Les réalisateurs d’Ondes et silence nous font pénétrer dans l’univers de citoyens souffrant d’hypersensibilité électromagnétique. Ces « réfugiés des ondes » se sont installés en Virginie-Occidentale, autour de l’observatoire de Green Bank, dans le secteur connu sous le nom de « National Radio Quiet Zone » (zone nationale de silence radio). Entre le documentaire, l’essai cinématographique, la science-fiction et le film expérimental, Ondes et silence défie les genres et tisse une trame singulière où le traitement visuel et sonore transfigure la réalité pour faire comprendre et surtout faire sentir la souffrance et le désarroi des personnes électro-sensibles.

Ce travail complexe sur l’image et le son génère des moments de cinéma hallucinants – des moments de grâce pendant lesquels le spectateur est amené à voir les ondes électromagnétiques prendre forme dans l’environnement, traverser les murs des maisons et envahir l’espace de leurs puissantes vibrations. Connus notamment pour leur travail au sein du groupe musical Godpeed You! Black Emperor, David Bryant et Karl Lemieux signent une œuvre sensorielle percutante!

Paul Sharits

de François Miron

Paul Sharits
Fiche technique
  • Année 2016
  • Genre Documentaire
  • Pays Québec
  • Langue Anglais
  • Sous-titres Français
  • Durée 85 minutes
  • Réalisation François Miron
Tarifs
  • 7 $ régulier
  • 6 $ réduit
  • gratuit 12 ans et moins
Billetterie