Jeudi 10 avril 2014 19h30 | Coopérative Paradis

Synopsis

MIRON
Un homme revenu d'en dehors du monde
Véritable fresque esthétique alliant le portrait, le documentaire politique et le cinéma expérimental, Miron : un homme revenu d’en dehors du monde raconte l’aventure collective du peuple québécois à travers l’œuvre de son plus grand poète, Gaston Miron.

Constitué exclusivement de documents d’archives, cet essai cinématographique, construit à la manière d’une mémoire en fragments, se veut une réflexion sur la survivance des cultures menacées à l’échelle du monde.



MOT DU RÉALISATEUR
SIMON BEAULIEU

Je ne me souviens plus tellement du moment où j’ai découvert Gaston Miron. Cela reste flou dans mon esprit, même aujourd’hui. J’avais peut-être 22 ans, 23 ans. Je ne sais plus. Chose certaine, c’était au début de la vingtaine. Je ne me rappelle pas non plus des circonstances précises dans lesquelles j’ai abordé son œuvre. Car c’est avant tout par son œuvre que j’ai rencontré Miron.

Au fond, cela importe peu. Ce qui reste, c’est le sentiment éprouvé, la force ressentie, vive et indélogeable, au premier abord de ce qui allait devenir mon seul livre de chevet, L’homme rapaillé.

Comme beaucoup de québécois de mon âge, je connaissais très mal l’histoire du Québec et, plus mal encore, ses grands personnages historiques. Encore aujourd’hui, je lutte quotidiennement à parfaire une éducation qui m’a fait défaut (en dépit d’études universitaires de premier cycle complétées). Cela est devenu une sorte d’obsession.

Je ne veux pas faire ici le procès de ce qui représente pour moi une monumentale faillite collective, profondément gênante pour quiconque tente de s’incarner valablement dans la réalité quotidienne, mais tout de même, avec le recul, je me demande comment une société peut si mal se raconter, si mal se transmettre.

Aujourd’hui cela m’apparait comment une évidence. On ne peut pas aimer ce qu’on ne connait pas. Et encore moins le raconter.

Mais revenons à Miron.

J’ai voulu faire avec ce film une légende, une fresque. Raconter l’histoire fabuleuse d’un homme qui a porté en lui le destin de sa collectivité, de l’espérance la plus incandescente au désespoir le plus noir. J’ai voulu éviter tout didactisme, toute manière de raconter le récit qui aurait diminué la portée du grandiose et de la magnificence de l’oeuvre de Miron. Car, disons-le, quitte à le répéter chaque jour, il s’agit d’une oeuvre magnifique, spectaculaire, fulgurante, frénétique, un peu folle et courageuse, à la fois lumineuse et déchirante, portée par un soufflé démesuré et inépuisable.

J’ai voulu faire un film comme un paysage, comme un voyage aussi; un film loin des anecdotes; une plongée au cœur de l’aventure collective de tout un peuple, vécue dans la peau, dans la chair, de l’un de ses plus grands artistes.

De celui qui est pour moi l’un des plus grands poètes du monde.

Miron: un homme revenu d'en dehors du monde

de Simon Beaulieu

Miron: un homme revenu d'en dehors du monde
En présence du réalisateur Simon Beaulieu
Fiche technique
  • Année 2014
  • Genre Documentaire
  • Pays Québec
  • Langue Français
  • Durée 75 minutes
  • Réalisation Simon Beaulieu
Tarifs
  • 7 $ régulier
  • 6 $ réduit
  • gratuit 12 ans et moins
Billetterie
Voir aussi
Avec la collaboration de

Société nationale de l'Est du Québec

Société nationale de l'Est du Québec