Jeudi 3 avril 2014 17h30 - Jeudi 3 avril 2014 19h30 | Coopérative Paradis

Synopsis Au beau milieu d’un lac gelé, à quelques kilomètres du village minier de Chapais, non loin de Chibougamau, des hommes attendent patiemment que le poisson morde. L’écho d’un ski-doo traverse le silence. Un feu dans un poêle à bois fait reculer le froid et l’ennui.

Berny, Pico, Jean-Yves et leurs voisins du Lac Cavan ont choisi d’habiter cet hiver du bout du monde. Amateurs de pêche sur glace, de chasse et de ski-doo, ils rêvent au garage qu’ils vont se construire ou à leur prochaine expédition en forêt.

Tous d’anciens mineurs pour la mine d’or de Chapais, leur vie a basculé quand une série de deuils a frappé leur communauté. Un incendie meurtrier en 1980, puis la fermeture de la mine au début des années 90, mènent au départ de plus de la moitié de la population.

En décidant de rester dans le Nord, ils ont aussi décidé de rester seuls. Leurs amis et leurs enfants sont partis depuis plusieurs années pour le Saguenay, l’Abitibi, Québec, Montréal. Ils ont bien essayé, eux aussi, d’aller vivre ailleurs, mais leur âme sauvage était restée à tout jamais accrochée aux grandes épinettes.

Après avoir tout perdu, leur job, leur femme, leurs enfants, leur maison, ils continuent de rester debout, en marche. Des parties de pêche sur glace, un rallye de minounes au village, une ride de ski-doo et des heures à gosser du bois ; c’est la vie qui continue, c’est un autre hiver qui ne semble pas avoir de fin, c’est un pays de givre, leur pays.

À travers l’histoire de Berny, c’est aussi l’histoire d’une communauté qui nous est racontée, des souvenirs ensevelis sous la neige qui sont déterrés. C’est le Nord et la blancheur de ses paysages infinis, son froid qui fige le temps. Et le vent qui enseigne la liberté. On comprend alors ce qui les retient là.

Le film se termine sur l’espoir d’une reconstruction, plus solide celle-là. Sa maison, Berny la fera en roches, pour résister aux assauts de la nature et du temps, pour qu’elle soit « indestructible ».

En attendant le printemps, c’est une histoire faite de neige, de vent, de roche et de résistance, racontée avec la poésie des vastes silences et des mots taillés à la chainsaw. C’est la rencontre d’une terre mythique, où les grands espaces abritent encore des hommes à la fois libres et solidement ancrés dans le territoire. Des hommes amochés mais magnifiquement vivants.

C’est une histoire de pêche, mais une histoire vraie.

Précédé du court métrage de Jacques Bérubé, Quand vous serez parti ? Vous êtes toujours là! Hommage à Michel Brault. 5'50'´ 2014

En attendant le printemps

de Marie-Geneviève Chabot

En attendant le printemps
Précédé du court-métrage Quand vous serez parti? Vous serez toujours là! de Jacques Bérubé
Fiche technique
  • Année 2013
  • Genre Documentaire
  • Pays Québec
  • Langue Français
  • Durée 80 minutes
  • Réalisation Marie-Geneviève Chabot
Tarifs
  • 7 $ régulier
  • 6 $ réduit
  • gratuit 12 ans et moins
Billetterie
Voir aussi