Mardi 25 octobre 2011 19h30 | Coopérative Paradis

Synopsis Soldat volontaire en 1914, témoin de la montée Nazie en 1933, le peintre, graveur et dessinateur allemand Otto Dix met son travail au service d’une dénonciation systématique de l’horreur. Avec une lucidité décapante, ce grand maître bouleverse et choque. L’art est pour lui une arme. Celui qui disait: “Il me faut le courage de peindre le laid”, laisse une oeuvre aussi troublante qu’humaine et pause un regard sur le chaos qui l’entoure, qui n’est pas sans résonnance avec l’Amérique d’aujourd’hui…

Le documentaire de Jennifer Alleyn, une plongée dans l’univers unique d’Otto Dix, permet aux amateurs d’art de redécouvrir les oeuvres exposées récemment au Musée des beaux-arts de Montréal grâce aux points de vue, analyses et souvenirs inédits de commissaires, membres de la familles Dix et autres amoureux de son oeuvre. 

Croquée sur le vif de l’accrochage, au milieu des bruits de perceuse et de clouage, la conservatrice et directrice du MBAM Nathalie Bondil expose les défis d’un accrochage où les oeuvres fortes et terribles, nous forcent à nous questionner.

Le commissaire allemand Olaf Peters dépeint l’oeuvre d’Otto Dix comme un miroir criant d’actualité pour une Amérique tout autant à la dérive que l’Allemagne d’avant-guerres. Saisissant les rapports entre pornographie, guerre et déchéance économique, l’historien de l’art nous invite à voir la beauté dans l’horreur.
 
Le film de 52 minutes, tourné en Allemagne, à New York et à Montréal, traque la trajectoire du peintre; s’imprégnant au fil du voyage de sa pensée pour mieux nous entraîner dans son regard cru et avide de sensations fortes.

« J’ai été attirée par le côté absolu de la démarche de Dix. La liberté de son geste et l’honnêteté de son regard. », confie la cinéaste. «Le film qui nous invite à regarder la réalité autrement, en laissant tomber les préjugés, les aprioris que nous portons malgré nous».

Avec son vibrant L’atelier de mon père, Jennifer Alleyn, avait récolté en 2008, le prix de la meilleure oeuvre canadienne au 26ème FIFA ainsi qu’un prix Gémeaux et une nomination au Jutra du meilleur documentaire.

Dix fois Dix

de Jennifer Alleyn

Dix fois Dix
Présenté en collaboration avec la Librairie Boutique Vénus.

En présence de la réalisatrice. 

Gagnant de Prix Tremplin pour le monde Artv dès sa sortie en compétition officielle au 29e Festival International du Film sur l'art de Montréal (FIFA).

Fiche technique
  • Année 2011
  • Genre Documentaire
  • Pays Québec
  • Langue Français
  • Durée 52 minutes
  • Réalisation Jennifer Alleyn
Tarifs
  • 7 $ régulier
  • 6 $ réduit
  • gratuit 12 ans et moins
Billetterie
Voir aussi